Utilisateurs connectés : comment les assistants vocaux vont nous faire relever la tête

Les assistants vocaux comptent 20 millions d’utilisateurs en France. A l’échelle mondiale, la tendance va s’accélérer avec une croissance annuelle de 25% jusqu’en 2023 pour atteindre 8 milliards d’assistants vocaux en circulation dans cinq ans. Et l’Asie dépasserait les Etats-Unis.

Mais concrètement est-ce que ces assistants vocaux vont perdurer ? Comment le marché va-t-il évoluer demain ?

Mais qu’est-ce qu’un assistant vocal ? Nous connaissons tous le célèbre moteur de recherche Google et ses 20 milliards de sites visités par jour. En 2012, Google a lancé un assistant personnel intelligent « Assistant Google » qui permet d’effectuer des recherches au simple son de la voix. Assistant qu’il a ensuite intégré en 2016 à son enceinte intelligente « Google home ». 

Une belle innovation sur laquelle d’autres géants se sont évidemment positionnés, comme Amazon et son assistante vocale « Alexa » sortie en 2014 ou encore Apple avec « Siri » en 2011. Des assistants vocaux sont aussi présents sur enceintes, smartphones, dans les voitures ou encore en domotique. La magie de l’intelligence artificielle n’a pas fini de s’étendre.

Mais ces assistants vocaux vont-ils perdurer ? Comment le marché va-t-il évoluer demain ?  

Marché en plein “explosion” 

Comment le consommateur va-t-il réagir à ces nouveaux codes ? Cette révolution numérique bouleverse un peu tous les domaines (sphère privée, économie, politique, entreprise, technologie), mais en quoi le comportement de l’individu sera-t-il différent ?  

le marché de la commande vocale n’était pas seulement en hausse, mais en pleine « explosion »

Steve Koenig  –  directeur de la recherche-marchés de la Consumer Technology Association (CTA)

Allons-nous changer notre façon de nous exprimer ? 

Lucie Rezshöhazy, nous explique que si Internet a modifié notre façon d’écrire, les assistants vocaux vont peut-être modifier notre façon de parler : « On va entrer dans une phase d’apprentissage de maîtrise de ces outils. On va certainement bégayer au début… Est-ce que je demande un infinitif ? Un impératif ? Est-ce que cette précision de la parole ne va pas nous forcer à préciser notre pensée et donc la formater ? Ou bien justement la structurer, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose ? Allons-nous changer notre façon de nous exprimer ?» 

L’analyse est réelle, ces changements feront partie des changements prévus. A la maison, les assistants vocaux permettent d’ouvrir les volets, d’éteindre la lumière, d’écouter les informations, de faire ses recettes de cuisine tout en étant focalisé uniquement sur un son… 

L’humain serait donc davantage concentré sur ce qu’il fait ? Pourrait-il également faire davantage de choses ? Imaginons-nous dans une voiture connectée, l’assistance vocale pour les informations ou pour téléphoner, les mains sont davantage libres, les yeux aussi…  

Quel sera le monde de demain quand les assistants vocaux seront devenus monnaie courante à la maison comme dans la rue et même au travail ? 

Les marques ont un véritable tournant à réaliser, un enjeu de taille à saisir quant à l’utilisation des assistants vocaux et aux comportements des consommateurs qui, forcément, vont changer et s’adapter à ces évolutions.  

Ce qui est sûr, c’est que nos têtes seront davantage relevées, reste à savoir quelles seront nos futures habitudes de consommation….  

Crédit photo : Les échos

Source : Wimobi

Lien de partage :

Devenez contributeur

Wimobi est une plateforme collaborative qui donne la parole à tous les acteurs de la mobilité qu’ils soient professionnels, chercheurs ou étudiants. N’hésitez pas à nous contacter pour définir la manière dont vous pouvez contribuer à Wimobi.

En savoir plus

Sur le même thème