Un échantillon national

Quelle est la représentativité de l’échantillon ?

Le ‘meter’, qui permet de tracer les déplacements des individus, est porté par 10 000 individus en 2019.

Lors des années suivantes, un échantillon de 5 000 panélistes viendra compléter l’échantillon initial, portant ainsi le volume cumulé total à 15 000 fin 2020, 20 000 fin 2021…

Le terrain a lieu tous les jours de l’année, afin de tenir compte de la saisonnalité des déplacements.

Quels individus ?

L’univers est constitué de l’ensemble des individus âgés de 11 ans ou plus, appartenant à un ménage ordinaire et résidant en France métropolitaine.

La structure de l’échantillon est contrôlée par Ipsos avec précision, au moyen de quotas portant sur le lieu d’habitation (départements et taille d’agglomération) et le profil socio-démographique du répondant (sexe, âge, activité…).

Où habitent-ils ?

La qualité de la dispersion géographique est un élément clé pour assurer une bonne représentativité de l’échantillon.

Dans ce but, Ipsos a réalisé une typologie fine de l’ensemble du territoire, au niveau géographique le plus granulaire : l’Iris.

Chaque Iris est décrit par une série de critères portant à la fois sur le profil socio-démographique des habitants, les moyens de transports disponibles (en particulier les transports publics), et les motifs possibles de déplacements (zone commerciale, quartier d’affaires, écoles ou universités, centre de sports et de loisirs).

Les Iris sont regroupés en 6 ‘types’ (centre dynamique de ville, périphérie de grande ville, villages isolé…) qui structurent également l’échantillon et renforcent la représentativité géographique des individus, du point de vue de leurs modes de déplacements.

Lien de partage :

Devenez contributeur

Wimobi est une plateforme collaborative qui donne la parole à tous les acteurs de la mobilité qu’ils soient professionnels, chercheurs ou étudiants. N’hésitez pas à nous contacter pour définir la manière dont vous pouvez contribuer à Wimobi.

En savoir plus

Sur le même thème