Des pistes cyclables qui valent le détour

Alors que l’irruption des trottinettes en libre-service dans l’espace public continue de poser des questions de sécurité, nos bons vieux vélos ne sont pas non plus toujours les bienvenus dans certaines parties de l’espace urbain. Pour favoriser la pratique du vélo et assurer la sécurité des cyclistes, les aménagements cyclables se développent d’année en année, en France comme ailleurs.

Pour présenter les solutions les plus emblématiques qui facilitent les déplacements à vélo, Amsterdam abrite la 2nde édition de la Bicycle Architecture Biennale (ou Biennale d’Architecture Cyclable). Si aucun projet français n’y est présenté, de nombreuses initiatives, européennes et mondiales, offrent un paysage des possibles en matière de design urbain pour les cyclistes.

En Nouvelle-Zélande, à Auckland, le projet de Nelson Street Cycleway appelé Lightpath a repris une ancienne voie d’accès à l’autoroute pour en faire un axe de mobilité partagée, entre cyclistes et piétons. Les 600m de la voie, repeints d’un rose vif et équipés de 300 lampadaires LED formant une sculpture lumineuse, ne passent pas inaperçus. Relié par le pont de Canada Street, livré en 2015, l’axe de Nelson Street, terminé en 2017, complète la boucle cycliste du centre d’Auckland.

A Auckland, le projet de la Nelson Street a vu la transformation d’une ancienne voie d’accès à l’autoroute en trajet de mobilité partagée entre piétons et cyclistes, avec une forte identité visuelle. (Crédit photo : Monk Mackenzie/BYCS)

Copenhague au Danemark, où près de 45% de la population utilise un vélo quotidiennement pour se rendre au travail ou à l’école, la station de Nørreport, gare et station de métro la plus fréquentée du pays, a été rénovée en 2015. Le projet a intégré une étude fine des déplacements pour créer un nouvel espace public, adapté aux piétons et aux cyclistes. Ceux-ci disposent de près de 2 500 places pour leur vélo, situées à 40cm sous le niveau du sol pour les séparer des flux piétons et ainsi délimiter des « lits à vélos ». 

La station Nørreport à Copenhague, rénovée en 2015, a été pensée pour tous les usages et notamment les cyclistes, nombreux dans la capitale danoise, qui peuvent profiter de près de 2 500 places faciles d’accès sur la place. (Crédit photo : Rasmus Hjortshøj – COAST/BYCS)

En Allemagne, le projet de RheinRing à Cologne imagine un pont … entre 2 ponts ! Imaginé sur le Rhin, il permettrait de relier les hôtels de la rive est et le centre ancien à l’ouest. Du nord au sud, il joindrait les deux ponts voisins, celui de Deutz au sud et l’emblématique pont Hohenzollern au nord. Destiné à des mobilités partagées, entre piétons et cyclistes, le RheinRing pourrait créer un nouvel espace symbolique en plein cœur de Cologne. Lieu d’événements culturels ou sportifs, le pont pourrait surtout offrir de nouvelles solutions de connexion pour les traversées du centre de la ville allemande.

Le projet du RheinRing, à Cologne, imagine un pont loin de l’image habituelle : circulaire, il pourrait joindre les rives du Rhin ainsi que les deux ponts déjà présents, pour laisser place à une voie piétonne et cyclable. (Crédit photo : SPADE/BYCS)

L’aménagement en faveur de la pratique du vélo ne se limite pas pour autant aux villes et à leur hypercentre. Dans les territoires du péri-urbain voire nettement plus ruraux, la question de la pratique du vélo trouve aussi un écho et un soutien des politiques publiques. Ainsi, le plan « Vélo et territoires » lancé en fin d’année 2018, qui a pour objectif de passer de 3 à 9% de trajets à vélo d’ici en 2024, a déjà retenu 103 lauréats pour les aider dans la mise en place de leur plan vélo (études de planification d’aménagements cyclables, expérimentations de services vélo …).

Avec la mise en avant de projets iconiques d’aménagements cyclables, et le soutien grandissant des politiques publiques, tous les voyants sont au vert pour changer de vitesse sur le développement des mobilités cyclables dans nos territoires.

Crédit photo de couverture : Ma Weiwei / Dissing+Weitling / BYCS

Source : Urbanistik

Lien de partage :

Devenez contributeur

Wimobi est une plateforme collaborative qui donne la parole à tous les acteurs de la mobilité qu’ils soient professionnels, chercheurs ou étudiants. N’hésitez pas à nous contacter pour définir la manière dont vous pouvez contribuer à Wimobi.

En savoir plus

Sur le même thème