En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.

Annonces gouvernementales sur le télétravail (27/12/21) : Quels effets sur la mobilité ?

Annonces gouvernementales du 27 décembre 2021 sur le télétravail : Quels effets sur la mobilité ?

Depuis le 3 janvier, le recours au télétravail est rendu obligatoire pour tous les salariés pour lesquels il peut être mis en œuvre, à raison de trois jours au minimum par semaine et de quatre jours quand cela est possible.

Dès l’annonce de cette nouvelle mesure, Mobimétrie et Ipsos ont estimé son effet sur la mobilité des Français.

9 à 10 millions de télétravailleurs potentiels soit 13% et 15% de la population totale

Selon l’enquête de la DARES de Juin 2021, sur les 27 millions d’emplois en France, 18 millions restent incompatibles avec le télétravail, soit les 2/3 (dont les artisans, les commerçants, les métiers de la santé…). En conséquence, seul 1/3 des emplois pourraient être impactés par ces mesures, ce qui représente 13% à 15% de la population française.

Impactés sur 12% à 15% de leurs déplacements.

Les enquêtes mobilité réalisées par Mobimétrie montrent que la part des déplacements « domicile-travail » représente entre 12% à 15% de l’ensemble des déplacements sur la plupart des agglomérations françaises (17% en Ile de France).
Les déplacements du week-end et la plupart de ceux réalisés pour les autres motifs durant la semaine ne sont donc pas ou peu impactés par cette mesure.
Le télétravail peut cependant générer des effet induits tels qu’une baisse des déplacements vers les restaurants ou les boulangeries à midi.

Une diminution des trajets estimée à 6%.

Mobimétrie et Ipsos évaluent que l’effet du télétravail dans ces conditions devrait générer une baisse d’environ 6% des trajets sur l’ensemble de la France, avec une baisse probablement plus sensible dans la région capitale compte tenu de la forte concentration d’emplois du secteur tertiaire et de la part plus importante des déplacements domicile-travail.

Méthodologie :
Mobimétrie et Ipsos estiment l’effet du télétravail sur la mobilité au travers d’un modèle qui permet de pondérer le nombre de trajets en fonction de 76 motifs.
NB : ce modèle ne permet pas d’identifier les comportements de mobilité par mode de transport. Il est probable que les trajets de courte portée, notamment piétons ou modes doux, enregistrent des évolutions plus favorables que celles de trajets de plus longue distance.

Lien de partage :

Devenez contributeur

Wimobi est une plateforme collaborative qui donne la parole à tous les acteurs de la mobilité qu’ils soient professionnels, chercheurs ou étudiants. N’hésitez pas à nous contacter pour définir la manière dont vous pouvez contribuer à Wimobi.

En savoir plus

Sur le même thème